Remboursement des consultations psy, où en est-on ?

Depuis le début de la pandémie, de plus en plus de personne déclarent des troubles psychiques et éprouvent le besoin de consulter un psychologue. L’accès au soin de santé mentale étant inégal en France, le 22 octobre 2021 l’Assemblée nationale a voté pour la prise en charge par l’Assurance maladie de huit séances chez le psychologue. La Mutuelle des Services Publics vous explique tout dans cet article.

 

Le contexte actuel

Le remboursement du psychologue par la Sécurité sociale est très rare, contrairement à la prise en charge des rendez-vous chez un psychiatre. Ces derniers sont les seuls à être considérés comme des médecins et à pouvoir prescrire des médicaments, à contrario des psychologues. C’est pour cette raison que, jusqu’à aujourd’hui, seules les consultations chez un psychiatre étaient prises en charge.

Pour qu’une séance chez le psychologue soit remboursée avant ce dispositif il fallait impérativement respecter le parcours de soins coordonnés et se rendre dans un CMP (Centre Médico-Psychologique) ou un établissement public. En dehors de cela, il était impossible de bénéficier d’un remboursement de la part de la sécurité sociale. En conséquence, il était alors intéressant de se tourner vers une mutuelle qui prend en charge ce type de rendez-vous. Soit sous forme de forfait annuel ou de nombre de séances.

C’est pourquoi l’Assemblée nationale a voté pour la prise en charge pour l’ensemble de la population de séances chez le psychologue en ville. Cette mesure appelée « MonPsy » doit permettre d’améliorer l’accès aux soins en santé mentale, dans un souci de lutte contre les inégalités en santé, en permettant aux psychologues de ville de s’inscrire dans le parcours de soins de patients en souffrance psychique d’intensité légère à modérée.

 

Quel remboursement des consultation psy ?

Jusqu’à aujourd’hui les consultations chez le psychologue n’étaient pas remboursées et certaines mutuelles, comme la Mutuelle des Services Publics, proposaient un remboursement des rendez-vous chez le psychologue dans leurs offres.

Avec ce nouveau dispositif, le nombre de séances réalisées sera adapté aux besoins du patient, dans la limite d’un remboursement de 8 séances. Les tarifs seront de :

– 40 euros pour une première séance permettant la réalisation du bilan initial

– 30 euros pour les séances de suivi

Pour bénéficier du remboursement, il faudra que les séances soient réalisées dans le cadre du dispositif national (c’est-à-dire, sur adressage d’un médecin et réalisées par un psychologue conventionné avec l’Assurance maladie), et elles ne pourront pas faire l’objet de dépassement d’honoraires.

 

L’objectif du nouveau dispositif de remboursement

A qui s’adresse cette mesure ?

Toutes personnes de plus de 3 ans, que ce soient les adultes les adolescents ou les enfants souffrant de troubles psychiques d’intensité légère à modérée pourront bénéficier de cette mesure.

Pour bénéficier de ce dispositif et que les séances soient remboursées, il faudra toutefois respecter un parcours de soins. Il est impératif que le patient prenne d’abord rendez-vous avec un médecin qui pourra ensuite l’orienter en fonction de ses troubles vers un psychologue dans le cadre du dispositif ou bien vers un autre type de prise en charge.

L’implication du médecin à l’entrée du dispositif permet d’orienter le patient vers la prise en charge la plus adaptée à sa situation, notamment en cas de signes d’alerte ou de risque suicidaire.

Il est important de souligner qu’à tout moment du dispositif, et en cas d’existence ou d’apparition de troubles plus sévères, le patient doit être orienté vers des soins plus spécialisés.

 

Les limites du dispositif « MonPsy »

Bien que l’initiative de ce dispositif semble être un bon moyen de rendre les consultations de psychologues plus faciles, il montre tout de même quelques limites. On peut notamment citer le tarif de remboursement d’une consultation qui ne couvre pas, la plupart du temps, le tarif réel d’une séance chez un psychologue. Mais c’est surtout l’obligation de ne pas avoir de dépassement d’honoraire qui limite largement le nombre de professionnels qu’il est possible de voir car très peu de psychologues pratiquent des tarifs aussi bas.

Si on rajoute à cela, le fait que le personnel de santé se fait de plus en plus rare, surtout dans les moyennes et petites villes, il peut alors s’avérer très compliqué de trouver un psychologue correspondant aux critères du dispositif.

 

La santé mentale des Français est un enjeu important d’autant plus depuis le début de la pandémie. Le recours à un professionnel de la santé mental devient donc primordial, et ce dispositif « MonPsy » va permettre, à toutes personnes le nécessitant, de bénéficier de séances prises en charge. La Mutuelle des Services Publics a bien compris l’importance de ces séances chez le psychologue et les rembourse du mieux possible.

2022-02-25T15:07:18+00:0025 février 2022|
RAPPELEZ-MOI !