Diabète : cause, symptômes et traitement

Selon Santé publique France, 3,5 millions de personnes étaient atteintes du diabète en 2020, soit 5 % de la population. Ce taux ne cesse d’augmenter d’année en année et reflète une véritable croissance de l’épidémie. Les principales causes ? Une mauvaise hygiène de vie combinée à une forte sédentarité.

Dans cet article, la Mutuelle des Service Publics vous explique tout ce qu’il faut savoir sur cette maladie.

Qu’est-ce que le diabète ?

La nourriture que l’on ingère apporte les sucres présents dans le sang. Ces derniers se retrouvent dans le sang sous forme de glucose, après être passés par les parois de l’intestin.

Après un repas, la glycémie augmente donc significativement. C’est à ce moment-là que le pancréas entre en jeu. Grâce à ses cellules bêta, il va pouvoir détecter l’augmentation du taux de glucose et se mettre à libérer une hormone hypoglycémiante : l’insuline.

Celle-ci joue un rôle important dans la régulation de la glycémie. En effet, elle provoque la pénétration du glucose non utilisé par l’organisme dans différentes parties du corps comme les muscles, les graisses ou le foie. Les muscles vont utiliser ce sucre pour fournir de l’énergie. Grâce à ce mécanisme, le taux de glucose diminue et retrouve un niveau normal.

Il existe une autre hormone présente dans le foie, le glucagon. Celui-ci détecte une baisse de la glycémie dans le sang en dehors des repas et provoque la libération du glucose dans le sang.

Ainsi, avec le travail de ces deux hormones, la glycémie reste toujours à peu près stable dans le sang. En cas de dysfonctionnement ou de quantité insuffisante d’insuline, la régulation ne se fait plus et c’est ce qu’on appelle le diabète.

Les différents types de diabète

Il existe plusieurs types de diabète mais on retrouve souvent deux types chez les malades :

Le diabète de type 1

Dans ce type 1, le corps ne fournit pas assez d’insuline. En effet, l’organisme détruit les cellules bêta du pancréas via des anticorps ou des lymphocytes. C’est pour cela qu’il est une maladie auto-immune. Les cellules bêta étant détruites, l’insuline n’est plus produite, induisant ainsi une forte augmentation du taux de glucose dans le sang.

Il est souvent détecté chez les enfants ou les jeunes adultes.

Le diabète de type 2

Le diabète de type 2 ne présente pas les mêmes anomalies. En effet, le corps produit encore de l’insuline, mais de manière insuffisante ou celle-ci n’agit plus correctement.

La glycémie se retrouve donc mal régulée et cela épuise progressivement le pancréas qui tente de compenser en produisant davantage de cette hormone. Cet épuisement finit par entraîner une production insuffisante d’insuline. De cette manière, le glucose reste dans le sang, car incapable de pénétrer dans les cellules, et la glycémie augmente fortement.

Le diabète de type 2 se retrouve généralement chez les personnes plus âgées, souvent après 40 ans.

Les symptômes de la maladie

Les symptômes sont souvent les mêmes chez les malades atteints de diabète de type 1 ou de type 2. On retrouve souvent :

  • Des mictions excessives ;
  • Une perte de poids rapide ;
  • Une grande fatigue ;
  • Une mauvaise cicatrisation.

En cas de suspicion de diabète de type 1 ou 2 par le médecin, celui-ci prescrit une analyse de sang pour mesurer la glycémie à jeun. Celle-ci doit se situer à deux reprises au-dessus de 1,26 g / L. Une analyse des sucres présents dans les urines peut également être prescrite en complément de la prise de sang.

Quelles sont les causes du diabète ?

Les causes du diabète de type 1 ?

La cause de la destruction des cellules bêta n’est aujourd’hui pas encore bien comprise. Pourquoi se produit-elle chez certaines personnes et pas d’autres ? Cela reste une question sans réponse. Une prédisposition génétique et l’environnement pourraient jouer un rôle dans cette maladie.

Les causes du diabète de type 2 ?

Il n’y a pas une cause précise du diabète de type 2. On peut néanmoins dire qu’une accumulation de facteurs favorisant la maladie peut jouer un rôle prépondérant dans son apparition. On peut citer notamment une prédisposition génétique, l’âge, mais également l’hygiène de vie. Les risques de présenter un diabète de type 2 seront donc augmentés en cas d’antécédents familiaux, après 40 ans, en cas de mauvaise alimentation et d’un manque d’exercice physique.

Les traitements et la prévention

Comment traiter et prévenir le diabète de type 1 ?

Pour pallier le manque d’insuline dans le sang, il est nécessaire d’en apporter à l’organisme. Les malades peuvent se faire des injections d’insuline à l’aide de seringues ou de stylos. Par ailleurs, les personnes ayant besoin d’un apport continu possèdent une pompe à insuline.

En cas de diabète de type 1, il est très important de porter une attention particulière à vos pieds, aux éventuelles plaies ainsi qu’à vos yeux. En effet, le diabète entraîne une insensibilisation des pieds et une dégradation du nerf optique.

Malheureusement, il n’existe aujourd’hui pas de moyen de prévenir le diabète de type 1, bien que la recherche fasse sans cesse de nouvelles découvertes. Étant donné que les causes ne sont pas bien connues, il est encore difficile de mettre en place des actions ciblées de prévention.

Comment traiter et prévenir le diabète de type 2 ?

Une amélioration de l’hygiène de vie est nécessaire pour traiter le diabète de type 2.  Il y a ensuite les antidiabétiques. Cependant, ceux-ci ne seront efficaces qu’avec un changement de vos habitudes alimentaires et une activité physique régulière. Comme pour le diabète de type 1, il conviendra également de prendre particulièrement soin de vos pieds et de vos yeux.

Pour prévenir le diabète de type 2, il est essentiel de pratiquer une activité physique, garder une alimentation saine et surveiller son taux de cholestérol après 40 ans. Tous ces conseils sont d’autant plus importants en cas d’antécédents familiaux.

Comment votre mutuelle vous accompagne ?

Aujourd’hui, le diabète est une maladie que l’on soigne facilement mais qui ne se guérit toujours pas. Il est donc essentiel de prendre soin de son hygiène de vie, en préventif comme en curatif. Chez la Mutuelle des Services Publics, nous avons bien compris l’importance d’un suivi médical du diabète.

C’est pour cela que nous faisons tout notre possible pour rembourser tous les soins liés à cette maladie. Nous mettons gratuitement à disposition de nos adhérent·es l’application SmartDiet.

 

2023-01-19T08:25:11+00:0017 janvier 2023|
RAPPELEZ-MOI !