Médecins traitants et parcours de santé : un système complexe

Trouver un médecin traitant peut parfois être difficile. Et lorsque l’on consulte un professionnel de santé qui n’est pas son médecin de famille, les remboursements de la sécurité sociale sont alors plus faibles, pénalisant ainsi le patient. La Mutuelle des Services Publics décrypte pour vous dans cet article, les difficultés du parcours de santé.

 

Trouver un médecin traitant : Un casse-tête pour beaucoup

 

Aujourd’hui en France, il est de plus en plus difficile de trouver un médecin traitant. En effet, depuis plusieurs années, la population ne cesse de croître. Le nombre de médecins généraliste diminuant en même temps, cela rend très difficile la prise de rendez-vous. En plus de cela, de moins en moins de professionnels de santé acceptent de nouveaux patients car la charge de travail se révèle beaucoup plus élevée et il leur est impossible d’en suivre de nouveaux. Il relève alors parfois du parcours du combattant de changer de médecin traitant en cas, par exemple, d’un départ à la retraite ou d’un déménagement.

En effet, toutes les régions ne sont pas touchées de la même façon. Celles considérées comme des déserts médicauxsouffrent le plus de ce manque de professionnels de santé et leurs habitants ont beaucoup de mal à trouver un médecin généraliste dans un premier temps, et qui accepte de devenir leur médecin traitant dans un second temps.

 

La complexité du système de santé

 

En plus de manquer d’un suivi médical, la difficulté à trouver un médecin traitant pénalise également les patients au niveau des remboursements. En effet, lorsque nous consultons un généraliste qui n’est pas son médecin traitant, nous sommes alors considéré comme étant hors du parcours de soins coordonnés. Cela a pour conséquences d’impacter nos remboursements de santé par l’Assurance maladie.

En effet, le taux de remboursement de la Sécurité sociale (BRSS) chute de 70 % à 30 % lorsque le patient est hors parcours de soins. La part prise en charge est donc moins bien importante et le patient peut avoir un reste à charge important.

Le ticket modérateur, qui correspond à la quote-part laissée à la charge de l’assuré, est donc majoré, hors parcours de soin, et peut être ou non pris en charge par la mutuelle. La différence de remboursement entre ces deux situations peut amener les patients à débourser beaucoup plus d’argent en cas de défaut de médecin traitant.

 

A la Mutuelle des Services Publics nous sommes sensibles à la difficulté que peuvent rencontrer les patients dans leur recherche d’un médecin traitant. Nous sommes également concerné par l’augmentation du ticket modérateur lorsqu’un médecin traitant n’a pas été désigné. C’est pour cela que nous faisons en sorte de proposer la meilleure prise en charge possible, pour éviter un reste à charge trop important et que nous avons mis à disposition de nos adhérents un service de téléconsultations médicales disponible 24/24 – 7/7.

2021-07-15T07:47:26+00:0015 juillet 2021|
RAPPELEZ-MOI !