La myopie en 5 points

La myopie est le trouble de l’œil le plus fréquent. Il touche en effet environ 29% de la population mondiale. Aujourd’hui très connue, cette pathologie de l’œil se corrige très bien grâce à des technologies de plus en plus innovantes. Pour en savoir plus sur la myopie, la Mutuelle des Services Publics vous explique tout en cinq points dans cet article.

1 – Qu’est-ce que la myopie ?

La myopie est une pathologie oculaire. Une personne myope voit correctement de près, mais mal de loin car son œil est trop long par rapport à la distance focale du cristallin. L’image perçue se forme donc en avant de la rétine et apparaît floue. L’œil trop long bombe la cornée ou le cristallin, empêchant ainsi les rayons de lumière de se rejoindre sur la rétine. Le nerf optique transmet donc une image floue au cerveau. Plus la source du regard est éloignée et plus l’image sera floue. En revanche, un œil myope sera capable de voir de près, plus la myopie sera forte et plus la distance de vision nette sera courte.

La myopie peut être classifiée selon trois catégories en fonction du degré de correction nécessaire :

  • Faible : inférieure à 3 Dioptries
  • Moyenne : entre 3 et 6 Dioptries
  • Forte : supérieure à 6 Dioptries

2 – Quels sont les symptômes de la myopie ?

La myopie est souvent détectée au cours de la scolarité, car l’enfant voyant très mal de loin, ne peut pas déchiffrer ce qui est inscrit au tableau.  Elle intervient généralement entre 7 et 12 ans.  Lorsque la myopie survient chez l’enfant, celui-ci a tendance à plisser les yeux pour regarder au loin et il peut également rapprocher excessivement ses livres ou les écrans.

L’enfant ne manifeste pas toujours sa gêne visuelle, d’où la nécessité de faire régulièrement des visites de contrôle chez un ophtalmologiste.

Chez l’adulte, des symptômes tels qu’une vision floue, des céphalées, une sensibilité à la luminosité, des problèmes à conduire particulièrement de nuit, car la lecture des panneaux de signalisation est rendue difficile, voire impossible, sont révélateurs d’une myopie.

3 – A quoi est due la myopie ?

Dans le cas de la myopie, le facteur d’hérédité est important. En effet, le risque d’être sujet à la myopie est plus élevé si un des deux parents en est atteint. Plusieurs enfants d’une même famille peuvent être touchés. La myopie peut être présente dès l’enfance et se révéler plus encore à l’adolescence car nos yeux grandissent pendant les périodes de croissance.

Cependant, plusieurs facteurs peuvent la favoriser tels que :

  • Une carence en vitamines D, E et A
  • Une exposition prolongée aux écrans
  • L’apprentissage trop précoce de la lecture
  • Un surcroît de luminosité par exemple trop de soleil sans lunettes ou les enfants dormant avec une veilleuse
  • Un manque de lumière naturelle

Actuellement, l’explosion de la myopie est liée à nos modes de vie et au temps passé devant les écrans.  Mais quelques réflexes et attitudes à adopter peuvent prévenir ce trouble de la vision. Les causes de la myopie sont donc à la fois génétiques et environnementales.

4 – Comment corrige-t-on la myopie ?

Il existe différentes méthodes de correction de la myopie.

Correction par lunettes

Pour la correction de la myopie, les verres correcteurs sont concaves ou divergents, cela signifie qu’ils sont plus épais sur les bords qu’au centre. Ceux-ci permettent à l’image de se former sur la rétine.

Il existe différents types de verre :

  • Verres minéraux : Plus anciens et résistants aux rayures, ils ont la capacité de foncer en fonction de la luminosité. En revanche, ils sont cassables et restent plutôt lourds.
  • Les verres organiques : Les verres en « plastique » sont les plus généralement prescrits en raison de leur légèreté et de leur résistance aux chocs. Cependant, ils sont sujets aux rayures.
  • Les verres composites : Faisant partie des dernières générations de verres, ils sont faits d’un alliage de matière composite et de verre minéral. Ils sont donc légers et solides.

Correction par lentilles

Les lentilles de contact sont en majorité utilisées par les myopes (80% des lentilles de contact) mais aussi par les astigmates, les hypermétropes et les presbytes.

L’argument fort est l’esthétique car les lentilles de contact libèrent les myopes des verres épais inhérents à une forte myopie. Cependant, le port de lentilles de contact permet aux myopes non seulement d’avoir une meilleure correction avec de fortes myopies, mais aussi de disposer d’un champ visuel supérieur à celui des lunettes, celui-ci étant limité par les bords des montures.

L’utilisation des lentilles prend toute son importance pour les activités sportives ou professionnelles en supprimant en partie les inconvénients du port de dispositif de correction visuelle. Toutefois, le contact d’une lentille sur la cornée n’est pas dénué de risques et l’application parfois sujette aux réactions allergiques de l’œil. Des règles d’hygiène strictes sont à respecter avec ce type de correction.

La chirurgie réfractive, dite au laser

Pour les personnes ne supportant pas les lunettes et lentilles, il est possible de réaliser une chirurgie réfractive c’est-à-dire au laser, possible une fois la myopie stabilisée depuis au moins deux ans.

Grâce à cette intervention réalisée au laser, les patients recouvrent une acuité visuelle sans défaut et redécouvrent des images plus nettes et plus éclatantes. Cette opération induit un gain en qualité de vie pour les patients pouvant en bénéficier.

Le laser excimer est utilisé depuis longtemps dans l’industrie (1975) mais n’est que depuis peu employé dans la chirurgie réfractive. Après des expériences sur la fiabilité et sur les effets du laser sur la cornée des animaux, son application pour la correction de la myopie vit le jour. Le premier œil fut traité en 1987.

5 – Est-il possible de prévenir la myopie ?

Avant tout, il est important de ne pas focaliser trop longuement son attention et donc ses yeux sur des objets trop proches : éviter de lire trop près, ou de se tenir trop proche de sa tablette, téléphone ou télévision.  Il est aussi préconisé de travailler dans un environnement suffisamment éclairé et de reposer ses yeux régulièrement.  Il faut donc privilégier des activités de plein air, parfaites pour stimuler la vision de loin.

Il est particulièrement important de faire attention à la lumière bleue présente sur tous nos écrans, elle est très nocive pour les yeux. Pour s’en prémunir, un filtre peut aider. Il est constaté que de plus en plus de personnes développent une myopie liée aux usages quotidiens et parfois abusifs des écrans.

De plus, en cas de trouble de la vision quelconque, il est très important de consulter rapidement son ophtalmologiste pour le traiter le plus tôt possible.

Pathologie touchant un grand nombre de personne, la myopie est un trouble de l’œil extrêmement répandu de nos jours. Les frais qu’il engendre ne sont pas négligeable, que ce soit au niveau des lentilles ou des lunettes. Chez la Mutuelle des Services Publics nous l’avons bien compris et nous faisons notre maximum pour rembourser ces modes de correction du mieux possible.

2022-09-20T07:52:13+00:0020 septembre 2022|
RAPPELEZ-MOI !