Troubles de la vision, agir en cas de symptômes

Les troubles de la vision sont des phénomènes qui peuvent survenir sans prévenir. Si certains ne traduisent pas d’urgences ophtalmiques, d’autres sont à prendre en charge rapidement pour ne pas subir de dommages irrémédiables sur la vue. Mais dans quels cas doit-on s’inquiéter, en fonction de quels symptômes et comment agir ? La Mutuelle des Services Publics répond à toutes ces questions dans cet article.

 

Les différents troubles de la vision et ce qu’ils traduisent

Tâches devant les yeux

Ces tâches peuvent prendre différentes formes, comme des nuages blancs, des pattes d’araignées ou des formes grises. Elles ont la particularité de ne jamais être figées et de constamment bouger quand on les fixe.

Cela traduit dans la plupart des cas un décollement du vitré qui correspond au gel transparent présent dans la cavité vitréenne, en arrière du cristallin, remplissant 80% de l’œil. Avec l’âge ou certaines pathologies (diabète, forte myopie ou hyperlipidémie), ce gel peut se rétracter ou se décoller de la rétine. Ces parties détachées se retrouvent en avant de la rétine et projettent des ombres sur celle-ci.
Selon la pathologie, le cas n’est pas forcément grave, mais il n’est pas à prendre à la légère non plus. Si les tâches sont dues à du diabète, il conviendra de traiter au laser les zones touchées afin de cautériser l’hémorragie occasionnée sur les vaisseaux rétiniens. Dans le cas où les « mouches » sont accompagnées de flashs lumineux, il peut s’agir d’une déchirure de la rétine. Cela représente une urgence ophtalmique qui doit être traitée au laser au plus vite pour ne pas risquer la perte d’une partie de la vision.

 

Scintillements devant les yeux

Si vous avez des scintillements qui apparaissent que vous ayez les yeux ouverts ou fermés, c’est probablement le signe d’une migraine ophtalmique. Elle est due à un spasme vasculaire cérébral qui se situe au niveau du cortex occipital. La plupart du temps, celle-ci se transforme en migraine douloureuse.

Pour cette pathologie, il est recommandé de consulter un neurologue afin de déterminer les causes de ces migraines ophtalmiques et pouvoir trouver un traitement de fond.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les migraines ophtalmiques, n’hésitez pas à consulter notre article sur « comprendre les migraines ophtalmiques ».

 

Halo lumineux

Voir un halo lumineux est souvent le signe d’un œdème de la cornée provoqué par une pression trop importante dans l’œil ou par une défaillance de la couche interne de la cornée due à un vieillissement.

Pour abaisser cette tension oculaire, il est nécessaire d’appliquer un collyre local ou de réaliser une chirurgie du glaucome. Dans le cas de défaillance de la couche interne de la cornée, une greffe de cornée est nécessaire.

 

Vision floue

Voir flou peut avoir différentes causes et cela peut traduire des pathologies plus ou moins importantes. Il peut s’agir d’une baisse de la vue simplement due à l’âge ou d’un autre problème qui peut toucher toute la chaîne visuelle de l’intérieur de l’œil jusqu’au cerveau. On peut notamment citer l’altération de la cornée, une inflammation de l’intérieur de l’œil, un début de cataracte ou une altération du nerf optique.

Ces pathologies peuvent avoir de graves conséquences et pour certaines conduire à la cécité, c’est pourquoi il est important de consulter rapidement un ophtalmologiste.

 

Les images se dédoublent

Ce phénomène appelé diplopie peut présenter deux formes :

  • La diplopie monoculaire : Même lorsque vous fermez un œil, le dédoublement est toujours là. C’est alors le signe d’une cataracte. Celle-ci se traite par chirurgie en remplaçant le cristallin défectueux par un nouveau artificiel.
  • La diplopie binoculaire : La diplopie disparait quand vous fermez un œil. Cela traduit un trouble au niveau de l’oculomotricité, c’est-à-dire le muscle contrôlant la position de l’œil et il peut être dû à de la fatigue ou à l’âge

Un bilan ophtalmique et neurologique est à réaliser rapidement pour ce genre de pathologie. Car même si l’origine peut être bénigne, les symptômes peuvent aussi traduire un anévrisme ou une tumeur cérébrale. Dans les cas les moins graves de diplopie, une rééducation orthoptique peut être suffisante.

 

Que faire en cas de troubles de la vision ?

Certaines pathologies vues précédemment peuvent être prises en charge soit par l’ophtalmologue soit par le médecin traitant.

Une sécheresse oculaire due au mode de vie (pollution, écrans), une conjonctivite bactérienne, virale ou allergique accompagnée de sécrétions purulentes ou non (prurit) sont des pathologies qui peuvent être prises en charge par un médecin généraliste.

Si vous souffrez d’un phénomène visuel brutal, n’hésitez pas à vous rendre directement aux urgences si votre ophtalmologiste ne peut pas vous recevoir immédiatement. Les prises en charge précoces peuvent éviter la cécité.

En cas de choc ou de traumatisme au niveau de l’œil, il convient de se rendre également aux urgences.

 

Troubles de la vision : les personnes à risque

Certaines personnes sont plus susceptibles de souffrir d’une maladie de l’œil :

  • Les personnes diabétiques peuvent développer une rétinopathie en cas de diabète mal traité
  • Les individus à risque cardiovasculaire (cholestérol, surpoids, etc.)
  • Les patients dont un parent a eu un glaucome
  • L’âge constitue aussi un facteur de risque. Ainsi, les enfants âgés de moins de 3 ans doivent être suivis de près et être vus au moins une fois par un spécialiste avant l’entrée en maternelle. Entre 20 et 45 ans, il est inutile de consulter si tout va bien. Pour les personnes dont la vue est corrigée par des lunettes ou des lentilles, il est conseillé de consulter tous les 5 ans. Après 65 ans, un examen par an s’impose.

 

Un phénomène visuel brutal n’est jamais anodin et est à prendre en charge rapidement. N’hésitez donc pas à consulter votre ophtalmologue ou directement les urgences ophtalmiques en cas de doute. Chez la Mutuelle des Services publics, nous avons bien compris la nécessité de pouvoir consulter quand il le faut son ophtalmologue et nous faisons tout pour rembourser du mieux possible les soins liés aux yeux.

2022-04-22T09:47:22+00:0022 avril 2022|
RAPPELEZ-MOI !