Voyage et santé : comment fonctionne la carte européenne d’assurance maladie

Lorsqu’on souhaite partir en voyage, il est indispensable de rester correctement couvert pour tous besoins de soins médicaux. En Europe, vos frais peuvent être pris en charge par l’organisme de sécurité sociale local, et ce, grâce à la carte Européenne d’assurance maladie. La Mutuelle des Services Publics vous explique tout ce qu’il faut savoir sur son fonctionnement dans cet article.

Qu’est-ce-que la carte européenne d’assurance maladie ?

La Carte européenne d’assurance maladie ou CEAM est utilisée en cas de séjour temporaire sur le territoire d’un État membre de l’union européenne, quelle que soit la nature du séjour (vacances, séjour professionnel, séjours linguistiques, etc.) ou le statut du titulaire de la carte (travailleur, pensionné, chômeur, étudiant, etc.).

Elle permet d’attester de ses droits à l’assurance maladie et de pouvoir bénéficier d’une prise en charge sur place d’éventuels soins médicaux, selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour. Attention, seuls les soins nécessaires devenus urgents ou inopinés en cours de séjour peuvent être pris en charge au moyen de la CEAM.

Délivrée gratuitement et d’une validité de 2 ans, la CEAM est individuelle et nominative : chaque personne de la famille doit avoir sa propre carte, même les enfants. Vous trouverez tous les renseignements nécessaires sur le site de l’administration française.

A quoi sert la CEAM ?

La CEAM permet de garantir une prise en charge des frais médicaux dans le pays de séjour, sans démarche préalable auprès de l’institution locale. Les prestations sont servies sur présentation de la CEAM dans les mêmes conditions (modalités, tarifs) que pour les assurés du pays de séjour.

Grâce à ce document, vous pouvez avoir accès aux prestations de soins médicalement nécessaires pendant votre séjour. Il n’est donc pas nécessaire de rejoindre, avant la fin prévue du séjour, l’État de résidence habituel pour y recevoir le traitement prescrit.

La CEAM couvre également les maladies chroniques ou préexistantes ainsi que la grossesse et l’accouchement, si le but du séjour à l’étranger n’est pas de bénéficier de soins. La CEAM ne sera pas valable dans ce cas-là car il s’agirait là de soins qualifiés de « programmés ». Elle ne se substitue pas à une assurance voyage privée (sauvetage, rapatriement).

Si le remboursement de vos frais médicaux n’est pas demandé lors du séjour, il est possible de présenter les factures et les justificatifs de paiement à la caisse d’affiliation lors du retour en France.

En pratique, il faut présenter sa CEAM ou le certificat provisoire de remplacement au prestataire de soins consulté dans l’État de séjour.

Comment utiliser sa CEAM ?

Pour pouvoir attester de ses droits à l’assurance maladie, il faut présenter sa CEAM ou le certificat provisoire de remplacement. Ainsi il est possible de bénéficier d’une prise en charge des soins médicaux selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour :

  • Soit les frais médicaux ne sont pas à avancer
  • Soit les frais médicaux sont à avancer car :
    • Vous n’aviez pas votre CEAM
    • Vous avez fait appel à la médecine privée
    • Vous avez fait l’avance des frais médicaux et vous n’avez pas demandé leur remboursement

Pour chacune de ces situations, vous pourrez éventuellement être remboursé à votre retour en France. Vous pouvez faire la demande sur votre compte Ameli, rubrique « Mes démarches » > « Remboursements de soins à l’étranger ». Pensez à conserver l’ensemble des factures acquittées et des justificatifs de paiement.

Vous serez remboursé sur la base des tarifs en vigueur de l’État de séjour et dans la limite des dépenses engagées. À noter que vous pouvez choisir d’être remboursé selon la législation française en le signalant sur le formulaire S3125.

Lorsqu’on part en voyage, on oublie souvent que des incidents sur le plan médical peuvent survenir. Ces derniers peuvent parfois attendre le retour mais il peut arriver qu’ils soient trop urgents et doivent être pris en charge rapidement. Avoir sa CEAM peut donc être un vrai plus car elle permet soit de ne pas avancer les frais ou de bénéficier d’un remboursement plus rapide. À La Mutuelle des Services Publics, nous avons bien compris que ces frais peuvent être très élevés, c’est pourquoi nous faisons notre maximum pour les rembourser du mieux possible.

2022-06-15T14:04:02+00:0015 juin 2022|
RAPPELEZ-MOI !